Aménagement

L’aménagement d’un bâtiment est sa transformation intérieure, visant par exemple à l’adapter à un usage différent.

Artisan

Professionnel d’un métier manuel.
Quelques exemples : Canalisateur, Carreleur-mosaïste, Charpentier, Chauffagiste, Couvreur, Électricien, Maçon, Menuisier, Peintre en bâtiment, Plâtrier-plaquiste, Plombier

Baie

Toute ouverture pratiquée dans un mur ou dans une toiture, ayant pour objet le passage ou l’éclairage des locaux (porte extérieure, fenêtre, vasistas, lucarne, soupirail…).

Béton ciré

Béton dont le parement très lisse a reçu après durcissement un traitement « bouche-pores » à base de cire incolore ou non, qui lui donne un aspect glacé, décoratif et facile à entretenir.

Carrelage

Assemblage organisé de carreaux juxtaposés, constituant un revêtement de sol dur, plat, relativement étanche, résistant aux contraintes mécaniques et parfois chimiques, facile à entretenir.

Carreleur-mosaïste

Le carreleur-mosaïste habille les surfaces intérieures et extérieures en les revêtant de carreaux de céramique, de grès, de marbre, d’ardoise ou de faïence. Après avoir effectué un relevé précis de l’ouvrage, il prépare le support et trace les repères qui permettent le bon alignement des carreaux. Après les avoir découpés, il les pose, en harmonisant formes et couleurs. Le résultat obtenu est décoratif, résistant et facile d’entretien.

Chantier

Le chantier désigne une construction en cours et les travaux au sens large : démolition, peinture…

Charpente

Assemblage de pièces de bois, de poutrelles de béton ou de profilés de métal, composant l’ossature ou squelette d’un édifice, d’un ouvrage d’art, d’un plancher, d’un escalier, et dans le sens plus courant, l’ossature porteuse et le contreventement d’un comble et de sa couverture.
Il existe différents types de charpentes : charpente en bois, charpente traditionnelle, charpente traditionnelles industrialisée, charpente en lamellé collé, charpente métallique

Charpentier

Entrepreneur ou compagnon spécialistes des réalisations de charpente.
Il s’agit en général de charpentes en bois : les charpentes métalliques sont la spécialité des charpentiers en fer. La réalisation des escaliers en bois est souvent confiée aussi au charpentier.

Chauffage

Ensemble des techniques et des équipements de production de chaleur ambiante dans les bâtiments.
On distingue : chauffage central, chauffage divisé, chauffage intégré, chauffage d’appoint, chauffage dynamique, chauffage statique

Chauffagiste

Le chauffagiste pose et entretient des systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation. Il raccorde des appareils (chaudières, ventilateurs, radiateurs) à des réseaux transportant énergie ou fluide (électricité, gaz, fioul). Il fait passer les canalisations (cuivre, PVC) vers des appareils de chauffage et de climatisation, eux-mêmes reliés à des émetteurs de chaleur ou de fraîcheur. Il peut procéder à des opérations de maintenance et de dépannage de ces équipements.

Chaux

Liant obtenu par calcination du calcaire ; es chaux se divisent en deux catégories bien distinctes, selon que leur prise s’effectue sous l’action du gaz carbonique de l’air ( chaux aériennes) ou sous l’action de l’eau (chaux hydraulique).

Climatisation

Technique qui vise à établir dans les locaux une ambiance de confort thermique et hygroscopique, ou des conditions particulières nécessitées par certains locaux (salle d’ordinateurs, laboratoires).

Cloison vitrée type atelier

Les cloisons vitrées permettent de séparer sans fermer complètement la pièce (un séjour et une cuisine, notamment). Elles offrent également un éclairage naturel aux pièces aveugles : salle de bains aménagée dans une chambre ou bureau créé dans un salon. Les espaces éclairés en second jour bénéficient ainsi d’une relative intimité mais ne sont pas totalement isolés.
La verrière traditionnelle se compose d’une armature en acier qui compte plusieurs travées, généralement disposées tous les 30 à 40 cm. Les profils métalliques, très fins, peuvent être laissés bruts ou laqués en couleur. Le plus souvent en verre feuilleté, les parties vitrées sont transparentes ou dépolies. Légères, elles sont aussi sécurisées (en cas d’accident, elles se fissurent sans se briser). La structure peut être toute hauteur, équipée d’un soubassement en tôle ou fixée sur une demi-cloison maçonnée (en carreaux de plâtre, brique, béton, etc.). On peut y intégrer des châssis ouvrants ainsi que des portes battantes ou coulissantes.

Cloisonnement

Construction des parois verticales dites de distribution, délimitant les locaux à l’intérieur d’un logement ou d’un bâtiment.
Cloisonnement de sécurité : division d’un bâtiment en compartiments, ensembles de locaux isolés des autres par des parois coupe-feu.

Combles

Superstructure d’un bâtiment, qui comprend sa charpente et sa toiture.
Au pluriel, les combles désignent le volume compris entre le plancher haut et la toiture d’un bâtiment.

Couvreur

Le couvreur intervient une fois la charpente et les autres supports de couverture terminés. Il participe à l’élaboration des toitures et des bardages, les répare et les entretient. Après avoir tracé sur la charpente l’emplacement des lattes, il les fixe. Sur elles, reposeront des matériaux aussi divers que la tuile, l’ardoise, la lauze, le chaume, le zinc ou le cuivre. Enfin, il pose les accessoires, les conduits d’eau pluviale (chéneaux, gouttières), les éléments ornementaux, les lucarnes, et assure le raccord des bases de cheminées et l’isolation thermique.

Décoration

Tout ouvrage qui a pour but de créer un cadre visuel ou une ambiance adaptée à une activité humaine ou à une fonction particulière : confort, détente, travail (ateliers), achat (magasins), accueil,… Désigne aussi toutes les techniques d’ornement, tant classiques que contemporaines.

Démolition

La démolition des constructions est soumise à autorisation ou à la procédure du permis de démolir ; ce dernier peut faire partie d’un permis de construire simultané. Le choix d’une technique de démolition dépend du type d’ouvrage (avec ou sans béton ; béton armé, peu armé, ou pas armé), de la hauteur et de l’importance de l’ouvrage, et de l’environnement immédiat du bâtiment à détruire.

Domotique

Ensemble des services de l’habitat assurés par des systèmes réalisant plusieurs fonctions, pouvant être connectés entre eux et à des réseaux internes ou externes de communication. Parmi ces fonctions, on trouve notamment l’économie et la gestion technique, l’information et la communication, la maîtrise du confort, la sécurité et l’assistance.

Douche à l’italienne

Douche carrelée y compris au sol et donc sans receveur. Siphon-cloche et évacuation sont dans ce cas noyés dans le sol. Une protection en plomb ou en feuille plastique est nécessaire sous le carrelage.

Ébénisterie

Ensemble des spécialités de l’ébéniste.

Éclairage LED

Les LED sont la plus grande révolution qu’ait connue l’éclairage depuis l’invention de l’ampoule électrique.
En plus d’offrir un nouveau potentiel créatif, elles durent plus de 20 ans et consomment beaucoup moins que les ampoules à incandescence. Le maître choix, tant en matière de durabilité que de fonctionnalité.

Électricien

Après avoir étudié les plans et schémas de l’installation, l’électricien repère sur le chantier le futur emplacement des disjoncteurs, tableaux ou armoires électriques. Il fixe les canalisations et les supports, pose le réseau de câbles, assure l’implantation des matériels (interrupteurs, prises de courant, appareils de chauffage) et effectue leur raccordement. Il assure aussi l’entretien et le dépannage d’installations (diagnostic, remplacement d’éléments défectueux, réglages et remises en service).

Électricité

Énergie transportée par les électrons, infimes particules de matière libérées par leur gravitation autour du noyau des atomes des matériaux conducteurs : ces particules sont des protons ou des électrons selon qu’elles portent une charge d’électricité positive (proton) ou négative (électrons).

Extension

Agrandissement d’un bâtiment par un autre bâtiment annexe.

Faux plafond

Plafond léger, du type suspendu, rapporté sous le plafond d’un local, et à une certaine distance de celui-ci ; il se compose d’une armature suspendue et d’un remplissage de panneaux légers amovibles, à caractère plus ou moins isolant, insonorisant et décoratif. Souvent les faux plafonds servent aussi à dissimuler les gaines techniques et canalisations disposées sous les plafonds : gaines de ventilation et d’air conditionné, tuyaux de chauffage et de fluides divers, électricité,… On intègre souvent, dans les dalles des faux-plafonds, des plafonniers d’éclairage.

Fenêtre

De façon générale, toute ouverture ou baie ménagée dans un mur pour l’aération et l’éclairage des locaux. Par extension, désigne le chassis mobile inséré dans cette ouverture, ou croisée.
Les principaux types de fenêtres : fenêtres « à frappe », fenêtres coulissantes, fenêtres de toit en pente, fenêtres industrialisées

Ferronnerie

Travail du fer et d’autres métaux à la forge, à l’étampe ou au marteau, à chaud ou à froid. Ouvrages ainsi façonnés : grilles, ferrures, balustres et rampes

Gros œuvre

Ensemble des ouvrages d’un bâtiment qui compose son ossature et assurent sa stabilité, par opposition au second œuvre, qui assure son étanchéité, son équipement, son isolation thermique, sa décoration…

Hors-poussière

Sert à désigner le délai au-delà duquel une couche de peinture ou de vernis est suffisamment sèche pour que la poussière n’y adhère plus.

Isolation thermique

Ensemble des techniques mises en œuvre pour limiter les déperditions calorifiques, c’est-à-dire ralentir les flux calorifiques allant de l’intérieur des locaux (chauffés) vers l’extérieur quand la température extérieure est inférieur à la température intérieure.

Jambage

1. Maçonnerie qui compose le montant latéral d’une baie ; il reçoit la retombée de l’arc ou l’extrémité de la plate-bande ou du linteau.
2. Un jambage désigne aussi une chaîne verticale en pierre sur laquelle prend appui une poutre.
3. Le jambage d’une cheminée désigne ses deux montants latéraux en maçonnerie, qui s’élève jusqu’au manteau…

Kutsch

Règle graduée triangulaire permettant la lecture directe des dimensions, dans les principales échelles utilisées.

Lambourde

La lambourdage de parquet désigne chacune des pièces de bois avivé disposées à intervalles réguliers pour former le support horizontal d’un parquet…
La lambourdage de plancher est une pièce de bois horizontale, disposée le long d’un mur ou accolée contre une poutre, pour supporter les extrémités des solives d’un plancher.

Menuiserie

Art du travail du bois et de l’assemblage des pièces de bois. Profession de la transformation du bois en ouvrages d’équipement, de fermetures et de revêtements, qui, par opposition à ceux de la charpenterie, n’ont pas de fonctions structurelles et porteuses.
On distingue : menuiserie aluminium, menuiserie métallique, menuiserie plastique, menuiserie industrielle

Menuisier

Entrepreneur, artisan ou compagnon spécialiste de la transformation du bois, des métaux ou des matières plastiques en ouvrage de menuiserie.
On distingue selon leurs spécialités, les menuisiers en agencement (bureaux, magasin…), les menuisiers parqueteurs, les menuisiers métalliers, les menuisiers escaliéteurs

Métrage

Opération de mesure de longueurs, de surfaces ou de volumes.

Mur porteur

Tout mur qui porte la charge de planchers et/ou celle de la charpente du bâtiment.

Nivelage

Action de niveler, d’égaliser, de rendre horizontale une surface.
Dans le fonctionnement d’un ascenseur, le nivelage est l’opération qui suit la phase de décélération ou de freinage, et qui amène le plancher de la cabine exactement au niveau du palier.

Ouverture

Peut désigner toute baie, orifice ou passage traversant de part en part une paroi de maçonnerie extérieure.

Parquet

Revêtement de sol en lames ou en planches de bois composant le parement d’un plancher.
Principaux types de parquet : parquets massifs ou parquets à lames, parquet à l’anglaise ou à frises, parquets mosaïque, parquets stratifiés

Peinture

Matière plus ou moins fluide, opaque et teintée, destinée à être appliquée sous forme de film mince, et à durcir d’elle-même en formant un feuil pelliculaire.
On distingue différents aspects : peintures mates, satinées, brillantes (ou laques) et peintures décoratives

Plomberie

À l’origine, art et technique du façonnage des canalisations et des ouvrages d’étanchéité de toiture en plomb.
Aujourd’hui la toiture désigne surtout la pose et la réparation des équipements de distribution et d’évacuation des eaux (eaux domestiques, eaux usées, eaux vannes et eaux fluviales), ainsi que des équipements d’alimentation en gaz, appareils sanitaires et robinetteries.

Porte à galandage

Porte à cadre vitré, souvent recoupée par une traverse intermédiaire : nouvelle tendance pour les portes-fenêtres et certaines portes intérieures.

Rénovation

Remise à neuf, restitution d’un aspect neuf. Travail consistant à remettre dans un état analogue à l’état d’origine un bâtiment ou un ouvrage dégradé par le temps, les intempéries, l’usure… La rénovation peut comporter aussi le changement d’équipements vétustes, ainsi que la modification des cloisonnements et de la distribution intérieure des locaux.
Une opération de rénovation désigne un ensemble coordonné de travaux de démolitions, de constructions et d’aménagement de locaux.

Réseaux

Électricité : Ensemble des circuits conducteurs alimentant en courant les usagers et les équipements électriques d’un bâtiment.
Urbanisme  : Les réseaux désignent l’ensemble des installations aériennes ou souterraines de distribution aux usagers de l’eau, du gaz, de l’électricité, du téléphone, et de collecte et d’évacuation des eaux pluviales, et des eaux usées.

Restauration

Réfection, rénovation ou reconstitution, à l’identique d’un ouvrage ancien présentant un intérêt artistique ou historique.
Rétablissement d’un bâtiment ancien dans son état primitif

Revêtement murs

On distingue :

  • Les papiers peints à décor, soit imprimés standards, soit plastifiés…
  • Les tentures et revêtements pour murs et plafonds : moquette, textiles tissés et non tissés, revêtements plastiques…
  • Les revêtements durs ou semi-rigides : carreaux ou mosaïques céramiques (faïence, émaux, grès), mosaïque de pâte de verre, panneaux décoratifs, lambris…

Revêtement sol (intérieurs)

Revêtement des sols intérieurs. On distingue :

  • Les revêtements dits sols durs, soit en minéraux taillés en dalles (pierre calcaire ou marbrière, marbres, granits, ardoise), soit en matériaux céramiques (terres cuites dures, demi-grès, et grès vitrifiés ou non, grès-cérames),
  • Les parquets et revêtements à base de bois,
  • Les revêtements textiles désignent entre autres les moquettes…

Salle de bain

Les salles d’eau sont des locaux dont la fonction est liée à l’utilisation d’eau courante ; salles de bains, salles de douche, laveries, buanderies.
Elles sont soumises à des règles strictes d’installation électrique.

Second œuvre

Ensemble des travaux et ouvrages de bâtiment qui ne font pas partie du gros œuvre, et ne participent pas à la stabilité et à la cohésion d’une construction : les enduits de parements, la plomberie, les revêtements de sols… sont des ouvrages du second œuvre.

Surélévation

Construction rapportée après coup, en superstructure, au-dessus d’une autre.

Tapisserie

Ensemble des techniques et ouvrages de revêtements des murs intérieurs avec des matériaux en lés, papiers peints ou textiles collés, tendus ou agrafés, y compris leurs finitions, consistant à bordoyer, bordurer, galonner…

Toiture

Ensemble des éléments qui composent le couvrement et la couverture d’un bâtiment, comprenant à la fois les matériaux de couverture proprement dits (ardoises, tuiles, zinc…) et leurs supports (chevrons, lattes, liteaux, panneaux de sous-toiture). Par déformation, la notion de toiture comprend parfois aussi le volume des combles, leur charpente, les lucarnes, les verrières…

Zinguerie

Art et technique des revêtements, évacuations, protections, couvertures et ornements en zinc.